Choisir son site : le cahier des charges

Cahier des charges site internet

Un cahier des charges et une charte graphique pour créer son site web

Vous vous lancez dans la création ou la refonte de votre site web ? Bravo ! Mais avant de partir la fleur au fusil faire le tour des prestataires web, posez-vous et réfléchissez à vos besoins : préparer un cahier des charges vous aidera à y voir plus clair dans cette démarche et permettra d’éviter les devis boiteux ou les rajouts facturables à la dernière minute. Nous vous listons ici les principales questions à vous poser pour la création de votre site.

Vous pourrez présenter ce cahier des charges à vos futurs prestataires, ce sera plus facile pour vous et pour eux : gain de temps… et d’argent 🙂

Présentation et objectif de votre site internet

Présentez votre société au prestataire pour qu’il puisse vous comprendre : donnez des détails sur votre activité, vos produits ou vos services. Listez vos points forts et les avantages concurrentiels de votre société.

Objectif du site

Quel est l’objectif du site internet ? Présenter des produits, informer, distraire, vendre,… ?

A quoi va-t-il vous servir ? Développer la marque, se faire connaître,… ?

Cible

Quelle est la cible commerciale de l’entreprise ?

Que va-t-elle chercher (et trouver 🙂 ) sur le site ?

Quelle image veut montrer l’entreprise ?

2778
  • Ces informations vont pouvoir vous aider ou / et aider le webdesigner à adapter le format et graphisme général du site selon votre cible et votre image.

Description du site

ressources webLe nom de domaine

Réfléchissez à votre nom de domaine si vous ne l’avez pas encore : c’est l’adresse url de votre site (www.nomdemonsite.com).  Informez le prestataire du nom de domaine que vous avez choisi ou que vous avez déjà, ainsi que l’hébergeur s’il existe déjà.

Le projet technique

Est-ce une refonte de site existant ou une création ?

Est-ce un site à créer via un CMS (WordPress, Joomla, etc.) ? Si oui, avez-vous déjà trouvé un modèle (thème / template) qui correspond à votre objectif ou est-ce à votre prestataire de vous le trouver ?

Les ressources

Il s’agit ici de lister les supports apportés par le client ou que le prestataire devra créer :

Les supports informatiques (logo, textes, images / photos, liens, etc.), les supports papier (plaquette, flyers, etc.) ou même s’il faut récupérer du contenu d’un site existant.

Création du site : le projet

Arborescence

Faites un schéma ou décrivez les pages et les liens entre les pages de votre site. Si vous avez une idée de la présentation de votre page d’accueil, dessinez-la.

Pour que le « confort utilisateur » soit optimal, essayez (ou demandez au prestataire) de définir une page type qui sera utilisée dans vos pages, cela permettra au visiteur de s’y retrouver plus facilement : format, emplacement des blocs (entête avec logo, menu, barre latérale, pied de page).

Fonctionnalités

Avez-vous besoin de modules spécifiques pour votre site web ? Listez-les ici (par exemple : site multilingue, e-commerce, newsletter, accès privé, etc.), cela permettra au prestataire de les prendre en compte dès le début du projet (moins de surprise sur la facture finale…). N’en rajoutez pas qui ne sont pas utiles, cela augmentera votre note pour rien !

En revanche, pensez à l’avenir : quelle évolution pour votre site ? Aurez-vous besoin à plus ou moins long terme d’un forum, d’un quizz, de vendre des produits ? Peut-être faut-il prévoir un thème qui intègre déjà cette solution ou qui offre la possibilité de l’intégrer facilement.

Le look : la charte graphique

Si vous avez déjà une charte graphique, pensez à la communiquer à votre prestataire. Sinon, vous avez peut-être déjà des idées ? Votre prestataire pourra vous conseiller sur vos choix ou vous proposer des alternatives.

Vous n’avez pas d’idées ou vous n’avez pas l’âme d’un graphiste ? Pas de panique, le prestataire est là pour vous aider !

Les couleurs

Actuellement, la tendance est au « sobre », évitez de mettre 10 couleurs sur une même page, gare à la surdose ! Les sites modernes utilisent souvent une couleur de base « light » (blanc ou couleur claire) ou « dark » (bleu foncé, noir, anthracite) et quelques pointes de couleurs un peu « flashy » pour mettre l’accent sur les détails : les boutons, les icônes, les titres, pour souligner des paragraphes…

Ou bien avec des couleurs acidulées (attention au mariage des couleurs !).
 
  • Le contraste de vos textes sur la couleur de fond est à manier avec précaution, à moins que ce soit un parti pris : du blanc sur fond noir, ça pique les yeux ! Préférez un gris clair, que vous pouvez nuancer selon le texte (paragraphe, titre, sous-titre).
Je mettrai en ligne prochainement un tuto sur les couleurs.
 

La typographie

Il existe des centaines de polices ! Or, ce sont elles qui affecteront la perception du visiteur sur votre site : les polices reflètent votre image. Donc il va falloir faire attention à leur choix et les choisir en harmonie avec votre design.

Évitez d’utiliser trop de polices différentes, qui vont donner une impression de fouillis. Une police pour les titres et une pour les textes est bien suffisante. Vous pouvez jouer avec les tailles et le gras selon la hiérarchie de vos textes : titre, sous-titre, texte normal, citation, etc.

Ceci dit, la multiplication des polices vous permet de personnaliser votre site selon votre image (fantaisie, dynamisme, moderne, etc.), donc lâchez-vous sur votre présentation en page d’accueil !

Organisation

Budget consacré au site web : création, hébergement, mises à jour

Contrairement à ce que l’on croit, il vaut mieux communiquer à votre prestataire le budget que vous avez prévu pour votre site : cela permettra à ce dernier de définir la meilleure méthode pour respecter les objectifs fixés. Il vous dira très vite si c’est réalisable ! Peut-être qu’il faudra adapter certaines choses, rogner sur certaines envies un peu chères mais pas indispensables… Ou augmenter le budget, ça arrive…

Soyez réaliste, un site à 500€ est un site fait de bric et de broc qui ne tiendra pas sur le long terme ! Pensez aussi que le copain de la voisine du beau-frère de votre cousine (« celui qui s’y connaît en informatique ») vous fera peut-être un site correct, mais suivra-t-il les mises à jour, les problèmes techniques, les conseils ?

Dans votre budget, pensez qu’il n’y a pas que le look du site : qui rédigera les textes de base ? Qui rédigera les articles au fur et à mesure ? Est-il prévu une formation pour la prise en main du site ? Avez-vous pensé au référencement du site ?

Planning de remise du site internet

Pour être clair dès le départ avec le développeur, précisez des dates des livrables selon les actions qu’il a à effectuer : date de remise de charte graphique, de choix de thème, délai de fabrication ou date de mise à disposition du site chez l’hébergeur, date de mise en ligne finale…

Et ensuite ?

Ça y est, ouf, c’est fait, vous avez votre cahier des charges à peu près construit, vous cernez un peu plus vos besoins, même si vous n’avez pas pu répondre à toutes les questions. Vous allez pouvoir envoyer votre œuvre aux prestataires (pour nous contacter, c’est ici 🙂 ). N’oubliez pas, cependant, que ce cahier des charges est une ligne directrice, mais que rien n’est définitif… Les prestataires sont de bons conseils, ils pourront vous aider à cerner le réalisable et ce qui est le mieux pour votre site web : profitez-en !

Des remarques, des expériences, des idées ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *