3 règles essentielles pour la rédaction web

rédaction web

Le contenu d’un site ou d’un blog est essentiel : un site sans contenu intéressant, c’est un site sans visiteurs !

Et non, on n’écrit pas pour le web comme on écrit pour un journal : il faut allier technique web et écriture, il est important d’avoir une écriture concise et attrayante. Pour cela, il faut penser à la fois au style, adapté à votre interlocuteur, au référencement sur les moteurs de recherche et au plaisir visuel. Voici quelques conseils pour vous aider à bien rédiger vos articles web.

Règle n°1 : adaptez le style à votre interlocuteur

adapter le style !Avant même de commencer à rédiger un article, il est essentiel de savoir à quel public il est destiné : un article sur un sujet pointu qui s’adresse à des professionnels n’est pas écrit de la même façon qu’un sujet qui doit être compris par tous. Dans le premier cas, il faudra montrer son expertise, parfois l’article sera plus long, le vocabulaire plus pointu (c’est même la seule fois où vous pouvez vous permettre le ‘jargon’ professionnel, à éviter partout ailleurs !).

Dans tous les cas, l’écriture doit être concise et rapidement compréhensible : soyez précis, soyez concret, allez à l’essentiel ! L’internaute est pressé de nature, il faut qu’il trouve l’information rapidement et qu’elle soit compréhensible.

Règle n°2 : pensez au référencement naturel…

… mais pas trop !

Contrairement à ce qu’on pense, pour un bon référencement, il faut d’abord penser aux attentes de l’utilisateur, pas aux moteurs de recherche. Et c’est Google qui le recommande !

En fait, pensez que les moteurs « lisent » votre page, comme un internaute : facilitez-leur la lecture à tous les deux en respectant les règles concernant les titres, les textes d’accroche et les éléments descriptifs :

Les titresLe chapôLa description

Les titres

importance du h1 dans la rédaction webIndispensables, il faut qu’ils soient :

courts : entre 4 et 10 mots, soit 70 caractères maximum (espaces compris) ;

 
explicites : décrivez l’objet de l’article. C’est par le titre que l’utilisateur décide ou non de lire l’article : si vous écrivez un article sur les lions du zoo de Vincennes et que vous titrez « les animaux de la savane » pour attirer plus de monde, le lecteur risque d’être déçu.

 
contenant des mots-clés : dans l’exemple précédent, on ne vous trouvera pas non plus dans les moteurs de recherche… Parce que ce titre est trop général et ne correspond pas au contenu. Restez simple et titrez « les lions du zoo de Vincennes » !

 

N’oubliez pas de respecter la hiérarchie des titres, ce sera plus lisible pour l’utilisateur et plus compréhensible par notre ami Google :

Titre de l’article = gros caractère pour le visuel, balise html <h1> pour le référencement des moteurs de recherche.

Sous-titre = moins gros caractère pour la visibilité du lecteur, <h2> pour les moteurs.

Puis <h3>, voire <h4> s’il le faut, mais évitez de trop « titrer », on ne va plus s’y retrouver !

le chapôL’accroche (chapô)

C’est le petit paragraphe d’accroche en début d’article. A lui-seul, le chapô doit résumer tout l’article en quelques phrases. Le contenu de l’article ne fera que développer cette accroche en apportant des détails.
Pas évident ? Ça vous rappelle les dissertations et autres rédactions scolaires ? Pensez au plus simple. D’abord, écrivez-le après avoir écrit le contenu, vous pourrez y reprendre les grandes lignes (les sous-titres, les mots en gras).
Si ça vous aide, prenez exemple sur la méthode des 5 W préconisée par les journalistes (Who, What, When, Where, Why) : qui, quoi, quand, où et pourquoi (et parfois comment et combien).

Exemple de la règle des 5 W sur cet article :

  • qui (le sujet) : la rédaction web, ben oui, c’est écrit en haut !
  • sur quoi (action) : Mais encore ? Sur les règles pour rédiger le contenu d’un article web. Sois plus précise. Pff, m’énerve çui-là ! Sur l’importance du style, du référencement naturel et du plaisir de lire dans la rédaction d’un article web pour être visible (et vu). Ben voilà ! Ouf ! Plus qu’à mettre ça en petites phrases ! Grrrr…
  • quand : en 2015. Internet évolue vite, que sera la rédaction web en 2020 ? Bon, ça tombe bien, sur le blog la date de l’article apparaît, pas besoin de la rajouter.
  • où : sur internet, fastoche ! Pour être plus précis : sur les blogs ou sites web & pour tous les écrans (y compris mobile), pas forcément adapté pour les réseaux sociaux (autre forme d’écriture)
  • pourquoi : pour aider les gens, parce que je suis super gentille 🙂

La meta-description

Vous savez, c’est le paragraphe qui apparaît sous le titre dans les moteurs de recherche :

meta-description
Ouf, le lion est arrivé au zoo de Vincennes

 

S’il n’a pas (plus) d’impact sur le référencement lui-même, il peut être très utile à l’utilisateur pour connaître le contenu de l’article et l’attirer sur votre site. Si votre chapô est bien rédigé et qu’il fait moins de 156 caractères, il servira de méta-description. Sinon, rédigez un résumé très simple.

Où trouver la meta-description ? Sur WordPress, le plugin SEO de Yoast vous aidera et il existe d’autres modules pour Joomla et les autres CMS. Et si vous êtes passés par un professionnel pour faire votre site, demandez-lui !

La balise ‘alt’

Merci de penser à nos utilisateurs malvoyants, qui « lisent » une image par son descriptif : n’oubliez pas de remplir ce champ pour les images. D’autant que notre ami Google les remarque…

Les mots-clés

Mmm, ces petits mots doux qui attirent les moteurs de recherche…Seulement, si les moteurs les recherchent dans leurs algorithmes, ils n’aiment pas non plus en trouver trop… Soyez pertinents, n’en saturez pas votre page, ça se retournera contre vous !

trop-plein de texteRègle n°3 : soyez attrayant… et attractif

Ça y est, j’ai écrit tout mon article, mon accroche, j’ai mon beau titre, mais comment je présente tout ça pour que le lecteur lise jusqu’au bout ?

Réponse : A-E-R-E-Z

Structurez vos articles en petits paragraphes clairs pour ne pas fatiguer l’œil du lecteur. Utilisez des phrases simples et courtes.
 
Mettez les mots importants en gras pour attirer l’œil (ça vous aidera aussi pour faire le chapô !)
 
Si la page est très longue, découpez-la en plusieurs dossiers ou ajoutez un sommaire en haut d’article. Pensez au confort de lecture sur mobile !
 
Illustrez ! Une image piquera la curiosité du lecteur, une vidéo donnera de l’intérêt à l’article. Avec une infographie, c’est encore plus parlant, presque plus besoin de texte !
 
Incitez l’utilisateur à commenter ou partagez votre article, il se sentira plus concerné et partagera d’autant plus !

Bien rédiger, c'est bien écrire françaisAi-je besoin de préciser que la chose la plus importante dans la rédaction est le soin apporté à l’orthographe et à la syntaxe ?

Elles doivent être irréprochables, aussi bien pour le respect du lecteur que pour le référencement sur les moteurs de recherche.

Pour en savoir plus sur les recommandations Google sur la qualité des contenus, consultez les conseils de Google aux webmasters.
Bon, maintenant, au boulot, sortez vos souris et à vous de jouer !

Et si vous voulez me laisser vos commentaires sur cet article, vous êtes les bienvenus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *